Ce site web utilise des cookies.
En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience.
Le frein à disque
29/07/2021

Le frein à disque

 

L’histoire du frein à disque

 

Les grandes avancées technologiques de l’histoire de l’automobile ont été créées pour les besoins de la course lors des grandes épreuves d’endurance tel que les 24 heures du Mans.

Quand est-il du frein à disque ?

 On associe à tort cette technique de freinage à Jaguar.

S’il est juste de reconnaître que l’ère moderne de cette technologie revient à la marque Britannique, qui avec sa type C en 1953 introduit cette technologie associée à l’hydraulique, la genèse en est bien plus ancienne.

Développée par Dunlop pour Jaguar en utilisant le principe d’Albert Gerling, la type C a été la première auto de course à utiliser ce type de freinage. Elle fît la différence en endurance notamment aux 24 heures du Mans lors de l’édition de 1953.

Outre la meilleure dispersion de chaleur du disque par rapport au tambour c’est la rapidité à changer les consommables dans les stands qui fît la différence. 

Car en endurance la course ne se fait pas que sur la piste.

Mais le principe du freinage à disque qui rappelons-le a vocation à dissiper l’énergie cinétique de l’automobile en chaleur remonte au début du 19eme siècle.

C’est Frederick William Lanchester qui, à Birmingham, en fut le premier utilisateur sur ses autos en 1902. Il utilisait des disques fins et des plaquettes en cuivre.

Les matériaux de l’époque ne permirent pas une utilisation fiable de cette technologie et c’est surtout pour les véhicules militaires que les ingénieurs associaient cette technique de freinage préférant les tambours (inventés par Louis Renault) pour les automobiles.

L’usage de l’hydraulique quant à lui remonte à 1919 avec l’invention du système par Malhcom Lockheed.

Ce principe remplacera peu à peu les systèmes à câbles.

En fait la première utilisation du système de disque en grande série revient à la marque Américaine Crosley avec sa hotshot, sorte de microcar de l’époque. Cette dernière offrait 4 freins à disque.

Plus tard en 1955 Citroën utilisera ce type de freinage sur la DS.

Quant à Porsche, il faudra attendre 1962 pour que ce système soit introduit sur sa 356 Carrera 2